La place de l’éthique de l’Antiquité à nos jours – Entretien avec Philippe Hoffmann 3/9

Dans la  troisième partie de l’entretien sur Pierre Hadot et la philosophie antique, Philippe Hoffmann montre tout d’abord la place de l’éthique dans l’antiquité, plus particulièrement dans l’éducation néoplatonicienne. Pierre Hadot quant à lui, a suivi un parcours inverse au philosophe néoplatonicien, puisque l’éthique, préparation morale indispensable à l’étude des textes platoniciens, a constitué l’aboutissement, et non le point de départ, de son parcours intellectuel, comme la deuxième partie de l’entretien le rappelait. Ensuite, Philippe Hoffmann montre la pertinence de l’éthique ancienne aujourd’hui, dans un contexte intellectuel marqué par le recul des théories systématiques. Entre l’exacerbation de l’autonomie du sujet et le choix de l’obéissance à des normes, l’éthique ancienne occupe une place légitime dans le contexte contemporain, particulièrement par sa dimension pratique et applicable au quotidien.


– La place de l’éthique dans le cursus d’études des écoles néoplatoniciennes (1:17)
– Le parcours de Pierre Hadot : un mouvement inverse au cursus d’études néoplatonicien (5:01)
– La pertinence de l’éthique ancienne aujourd’hui : une question double (6:28)
– Le recul contemporain des systèmes de pensée totalisants (8:16)
– Une antinomie contemporaine : exacerbation de l’autonomie du sujet contre obéissance à des normes (9:33)
– La place de l’éthique antique dans le contexte contemporain (11:08)
– La prévision des maux : un exercice stoïcien applicable au quotidien (12:34)

Source: Pro Ethica.

Citer ce billet: Maël Goarzin, "La place de l’éthique de l’Antiquité à nos jours – Entretien avec Philippe Hoffmann 3/9". Publié sur Comment vivre au quotidien? le 26 avril 2014. Consulté le 24 août 2017. Lien: http://biospraktikos.hypotheses.org/1500.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *