Philosophie et interdisciplinarité – Journée d’études CUSO (11 novembre 2016)

3863594446_212bd43061_oVendredi 11 novembre 2016, j’organise une journée d’études avec Christian Sachse (Unil), dans le cadre du Programme doctoral romand de philosophie (CUSO), dont vous trouverez le programme complet sur cette page. Cette journée d’études est consacrée à l’usage de l’interdisciplinarité dans la recherche en philosophie, en particulier à l’intersection de ces deux domaines: la philosophie et la philologie d’une part, et la philosophie et les sciences expérimentales d’autre part. Il s’agit de discuter, avec les doctorants et les chercheurs plus avancés de Suisse romande, de l’usage possible de l’interdisciplinarité, plus particulièrement à partir de notre propre expérience de recherche, de nos difficultés ou de nos questionnements:

(1) Quelles sont les difficultés liées à l’interprétation philosophique d’un texte antique, médiéval ou moderne, et en quoi la philologie est-elle un outil essentiel pour la compréhension de ces textes ?

(2) Quelles sont les difficultés liées à l’analyse philosophique des données empiriques et théories scientifiques, et en quoi la pratique scientifique influence-t-elle la réflexion philosophique et les conclusions métaphysiques ?

Les résumés des différentes interventions de la journée sont disponibles sur cette page.

J’interviendrai au cours de cette journée pour présenter l’usage que je fais des outils de l’analyse du discours dans l’interprétation des textes philosophiques que j’étudie dans le cadre de ma thèse. J’ai présenté une première fois les résultats de cet usage interdisciplinaire de l’analyse du discours lors de deux colloques consacrés aux Figures, ethos et postures de l’auteur au fil des siècles, et aux Images d’auteurs. Cette fois-ci, mon intervention portera sur la Vie de Plotin écrite par Porphyre, et abordera la question de l’interdisciplinarité sous un angle plus méthodologique:

« Postures et images d’auteur dans la Vie de Plotin de Porphyre: analyse du discours et philosophie antique »

Dans cette intervention, j’aimerais montrer, par un exemple issu de mes recherches sur les vies de philosophes, comment les outils conceptuels de l’analyse du discours peuvent être utiles pour l’interprétation philosophique d’un texte. Dans cette perspective, il me semble que l’analyse du discours biographique sur la vie de Plotin permet de mettre en évidence les objectifs promotionnels du texte biographique, lieu privilégié de la construction et de la promotion de l’image d’auteur. En outre, l’analyse du discours permet aussi de comprendre l’intérêt philosophique de l’image d’auteur construite par le discours biographique en vue de promouvoir un mode de vie particulier.

Dans le texte introductif à l’édition des Ennéades de Plotin, Porphyre façonne et transmet au lecteur des écrits de Plotin une certaine image de leur auteur. Dans ce texte rédigé en 301 et intitulé Sur la vie de Plotin et la mise en ordre de ses livres, Porphyre, ancien élève de Plotin, poursuit un double objectif : présenter son maître, décédé trente ans auparavant, et introduire au lecteur l’édition qu’il propose des écrits de Plotin.

L’introduction de Porphyre aux traités de Plotin et l’édition des Ennéades elle-même (à travers l’ordre systématique donné par Porphyre aux traités de Plotin) sont la source principale de l’image d’auteur de Plotin, c’est-à-dire telle qu’elle est façonnée par Porphyre dans un contexte éditorial bien spécifique (la promotion d’une nouvelle édition d’un livre lors de sa parution) et dans un contexte polémique aujourd’hui bien connu (la polémique entre Porphyre et Jamblique sur la définition de la philosophie). En quoi cette image reprend et reconstruit-elle l’image d’auteur produite par Plotin lui-même de son vivant, que ce soit la manière dont il se présente dans ses écrits (pris, cette fois, dans leur ordre chronologique et dans le contexte scolaire de leur écriture) ou l’ethos et la posture adoptés dans ses cours à Rome ? En quoi la construction par Porphyre de sa propre image d’auteur d’une part, et les finalités particulières de la Vie de Plotin incitent-elles Porphyre à modifier l’image d’auteur produite par Plotin, et en quoi le discours biographique, à cette fin, est-il un type de discours particulièrement approprié ?

Crédits photographiques: borders / frontière, par Paolo Cuttitta, Licence CC BY.


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 21 novembre 2016

    […] 11 novembre avait lieu, à l’Université de Lausanne, la première Journée d’études « Philosophie et interdisciplinarité » du Programme doctoral romand en philosophie (CUSO). En guise d’introduction, j’ai […]

  2. 30 octobre 2017

    […] est consacrée à la question de l’approche inter- et transdisciplinaire en philosophie (programme de l’année passée ici). Deux aspects en particulier seront abordés au fil des interventions […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *