En ligne – Occupations quotidiennes et pratiques du corps dans les biographies néoplatoniciennes

J’ai l’immense joie de partager avec vous le résultat de mon travail de thèse, désormais disponible en open access sur le serveur institutionnel de l’Université de Lausanne. Après avoir partagé avec vous ma position de thèse ainsi que mon discours de soutenance, voici donc la version complète de ce travail de 503 pages, dont voici le résumé:

Ce travail de doctorat a pour but de montrer la dimension pratique du mode de vie philosophique défendu par les auteurs néoplatoniciens de l’Antiquité tardive à partir des textes biographiques de Porphyre (Vie de Plotin), Jamblique (Sur le mode de vie pythagoricien), Eunape de Sardes (Vies de philosophes et de sophistes), Marinus (Proclus ou sur le bonheur) et Damascius (Histoire philosophique). Dans l’histoire de la philosophie grecque, le néoplatonisme peut être considéré comme l’apogée de la construction théorique ou dogmatique. Mais la philosophie néoplatonicienne est aussi un mode de vie qui se concrétise, jour après jour, par un certain nombre d’occupations (epitêdeumata) liées à l’ascension et à la divinisation de l’âme d’une part, et aux nécessités de la vie de l’âme incarnée, située dans le monde sensible, d’autre part. L’usage du terme epitêdeumata dans l’histoire de la pensée antique permet de montrer l’importance des occupations quotidiennes dans la mise en œuvre du mode de vie philosophique. En outre, l’étude des occupations quotidiennes des philosophes néoplatoniciens rend particulièrement visible la dimension pratique de la philosophie antique et du néoplatonisme considéré comme mode de vie. Plus particulièrement, les pratiques du corps sont un exemple frappant de cet intérêt des philosophes néoplatoniciens pour la vie quotidienne. Elles montrent clairement l’inscription des philosophes néoplatoniciens dans le monde sensible, et la double orientation du sage vers le monde sensible et le monde intelligible.

C’est un sentiment très étrange de pouvoir partager avec vous ce travail commencé il y a de longues années et désormais achevé. Le 8 janvier 2013, je publiais ici-même, sur ce carnet de recherche, un court résumé de mon projet de thèse. Mon objectif était de “reconstituer l’orthopraxie de la vie quotidienne dans l’Antiquité Tardive”. Si je me suis finalement concentré sur le mode de vie néoplatonicien, limitant ainsi le nombre d etextes sur lesquels je devais travailler, le type de textes étudié (un corpus biographique) et l’angle d’approche des textes de mon corpus (la vie quotidienne, dans le monde sensible) sont restés les mêmes.

Les premiers articles que j’ai publiés insistent en effet sur la fonction d’exemplum des biographies de l’Antiquité tardive, que celles-ci soient chrétiennes ou néoplatoniciennes, ainsi que sur l’importance du discours biographique dans la diffusion de l’autorité morale. De même, l’étude comparative des textes chrétiens et néoplatoniciens m’a permis de montrer l’intérêt des textes biographiques pour l’étude de la dimension pratique du mode de vie tardo-antique, mais aussi l’intérêt commun de ces deux traditions pour la vie quotidienne. Les publications suivantes montrent la double focalisation que j’ai décidé de mettre en place dans les dernières années de thèse, en me concentrant sur un corpus de textes néoplatoniciens d’une part, et en me concentrant d’autre part sur le rapport au corps des philosophes néoplatoniciens, c’est-à-dire un aspect très particulier du mode de vie philosophique.

Il est toujours frustrant de limiter son objet d’étude quand l’ambition de départ était bien plus large, mais la recherche est un processus continu qui ne s’arrête pas nécessairement au moment de soutenir et déposer sa thèse. Le dernier article académique que j’ai publié concerne ainsi les références aux législateurs dans le néoplatonisme et pointe vers l’action politique des philosophes néoplatoniciens, c’est-à-dire une dimension supplémentaire, après celle du corps, du mode de vie néoplatonicien et de la vie quotidienne des philosophes de l’Antiquité tardive. La recherche sur le néoplatonisme conçue comme manière de vivre n’est donc pas close, et j’espère au contraire que ma thèse sera l’occasion d’ouvrir de nouvelles perspectives de recherche, que moi-même ou d’autres que moi pourront explorer dans les années à venir.

Bonne lecture!

Citer ce billet: Maël Goarzin, "En ligne – Occupations quotidiennes et pratiques du corps dans les biographies néoplatoniciennes". Publié sur Comment vivre au quotidien? le 23 février 2022. Consulté le 2 juillet 2022. Lien: https://biospraktikos.hypotheses.org/5735.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Bernard Mercier dit :

    Très bon texte pour promouvoir la philosophie et en faire aimer la pratique, la sagesse et l’art de vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search