Exercices spirituels philosophiques. Entretien avec Xavier Pavie

A l’occasion de la publication de son dernier ouvrage, Exercices spirituels philosophiques. Une anthologie de l’antiquité à nos jours, j’ai posé quelques questions à Xavier Pavie au sujet de la philosophie comme manière de vivre et la tradition des exercices spirituels mais aussi et surtout sur la présence de ces exercices dans l’espace contemporain.

Pourriez-vous présenter brièvement votre parcours, et les raisons de votre intérêt pour l’étude et la pratique des exercices spirituels philosophiques ?

Dans cette vidéo, Xavier Pavie présente la genèse de son intérêt pour la philosophie comme manière de vivre et la pratique des exercices spirituels, à l’occasion de sa lecture des Vies et doctrines des philosophes illustres de Diogène Laërce, lorsqu’il était en Licence de Philosophie. Sous la direction de Jean-François Balaudé, il fit alors la rencontre de Pierre Hadot et de Philippe Hoffmann, ne cessant dès lors de travailler sur ce sujet.

Vous venez de publier une anthologie de textes sur les exercices spirituels philosophiques. Les textes que vous avez rassemblés appartiennent non seulement à la période antique, mais aussi moderne et contemporaine. Vous apportez ainsi une contribution originale et bienvenue à l’histoire des exercices spirituels philosophiques et, de manière plus générale, à l’histoire de la philosophie comme manière de vivre. Pourquoi avoir écrit cet ouvrage ? L’intérêt est-il seulement historique (retracer l’histoire de cette tradition des exercices spirituels, de l’antiquité à nos jours), ou bien est-il aussi philosophique (montrer l’intérêt actuel de ces exercices) ?

Dans cette vidéo, Xavier Pavie revient sur la continuité de cette nouvelle anthologie avec le reste de ses travaux sur la philosophie comme manière de vivre et la réception des exercices spirituels antiques dans la philosophie contemporaine. Xavier Pavie rappelle ici que les exercices spirituels sont présents au-delà de l’Antiquité et jusqu’à nos jours. Plus encore, Xavier Pavie propose une ontogenèse de certains exercices spirituels, encore naissant dans l’Antiquité, et largement développés dans l’espace contemporain. C’est le cas, notamment, de l’usage du corps ou de l’art conçu comme esthétique de l’existence.

Vous proposez aux lecteurs une anthologie de textes antiques, modernes et contemporains (Platon, Epictète, Marc Aurèle, Descartes, Spinoza, Emerson, Thoreau, Wittgenstein, Foucault, etc.). Pourquoi revenir aux textes fondateurs de la tradition des exercices spirituels ? Pourquoi lire ou relire les textes antiques, en particulier, qui peuvent paraître dépassés, anachroniques, sans intérêt pour notre vie quotidienne ? Pourquoi ne pas se tourner avant tout vers les exemples contemporains, peut-être plus à même de répondre aux besoins qui sont les nôtres aujourd’hui ?

Dans cette vidéo, Xavier Pavie revient sur la nécessité de présenter les textes fondateurs de la tradition des exercices spirituels et de la philosophie comme manière de vivre, depuis Homère jusqu’aux cyniques, aux stoïciens et aux épicuriens. Il rappelle également l’universalité de cette tradition, qui justifie l’intégration dans son anthologie de textes et d’exercices modernes et contemporains.

Si la reprise des exercices spirituels antiques dans l’espace moderne et contemporain est possible et même souhaitable, comme vous le soutenez, à quelle condition cette reprise est-elle possible, selon vous ?

Dans cette vidéo, Xavier Pavie revient sur la définition de l’exercice spirituel, en particulier la rigueur, l’effort et la répétition qu’il exige. Au-delà de toute superficialité, l’exercice spirituel nécessite un entraînement, seul moyen pour s’améliorer soi-même.

Vous dites à plusieurs reprises que l’enseignement des exercices spirituels philosophiques doit mener à la pratique. Vous concluez votre ouvrage en invitant les lecteurs à se nourrir des exercices spirituels décrits dans cette anthologie « pour constituer ses propres exercices spirituels » (p. 293). Cette invitation et cette posture que vous adoptez détonne avec celle du monde universitaire, en particulier en France. La philosophie comme manière de vivre a-t-elle sa place à l’université ?

Dans cette vidéo, Xavier Pavie précise le rôle de l’université dans l’apprentissage des exercices spirituels. La compréhension théorique de l’exercice spirituel est un premier pas important, si ce n’est nécessaire, dans la mise en place d’une pratique des exercices spirituels. Dans ce cadre, l’université a toute sa place dans l’enseignement des exercices spirituels et de la philosophie comme manière de vivre, même si c’est dans toutes les circonstances de l’existence, et non seulement à l’université, qu’il convient de se comporter en philosophe.

Dans la même perspective, vous demandez au lecteur un effort d’apprentissage et d’appropriation de ces textes et de ces exercices. Dans le chapitre consacré à la lecture et à l’écriture vous rappelez en effet qu’une simple lecture divertissante de ces textes ne suffit pas pour en faire un exercice spirituel, c’est-à-dire un outil de transformation de soi. Comment lire ces textes pour en faire un véritable exercice spirituel ?

Dans cette vidéo, Xavier Pavie nous invite à lire les textes fondateurs de la philosophie en les rendant vivants pour nous. Lire et relire ces textes afin de mieux les comprendre, et mieux les questionner : que signifie ce texte, suis-je d’accord avec ce qui est dit, et si non, pourquoi ne suis-je pas d’accord ?

Vous invitez vos lecteurs à lire et relire les textes rassemblés dans votre ouvrage. Mais le texte écrit est-il suffisant pour enseigner les exercices spirituels philosophiques ? La présence d’un maître ou du moins d’une communauté de pratiques n’est-elle pas nécessaire, ou du moins bienvenue ? Et si c’est le cas, où peut-on trouver, aujourd’hui, ces maîtres et ces communautés de pratique ?

Dans cette vidéo, Xavier Pavie rappelle que la lecture des textes philosophiques ne suffit pas, la finalité de la lecture philosophique devant être la pratique. L’existence de communautés de pratiques, même si elles sont peu nombreuses, est un atout pour celles et ceux qui souhaitent mettre en œuvre les exercices spirituels philosophiques aujourd’hui.

Vous incitez les lecteurs de cette anthologie, à sélectionner parmi ces textes et parmi les exercices que ces textes décrivent, ceux qui sont les plus pertinents, les plus appropriés pour chacun. C’était aussi l’idée de Pierre Hadot, qui, dans la période contemporaine, défendait une approche éclectique, tout comme Cicéron dans l’Antiquité, ou bien Montaigne à l‘époque moderne. D’autres auteurs, comme Marcel Conche, Massimo Pigliucci ou John Sellars, vont privilégier une école plutôt qu’une autre, que ce soit l’épicurisme, le stoïcisme ou le scepticisme. Quel est l’intérêt, selon vous, d’une approche éclectique, et à l’inverse, que pensez-vous d’une approche principalement ancrée dans une seule tradition ?

Dans cette vidéo, Xavier Pavie promeut une approche humaniste des exercices spirituels, non pas ancrée dans une seule tradition philosophique, mais en se réappropriant certains exercices issus de différentes écoles. L’exemple de Montaigne illustre parfaitement cette approche éclectique qui va piocher dans les différentes traditions philosophiques les outils nécessaires à la transformation de soi.

Le travail sur soi inhérent à la pratique des exercices spirituels philosophiques se caractérise surtout par un travail intérieur, que ce soit sur nos jugements, nos désirs, ou nos actions. Qu’en est-il du corps ? En quoi les exercices corporels ou physiques peuvent-ils être spirituels ?

Dans cette vidéo, Xavier Pavie distingue le simple usage du corps d’une pratique réfléchie du corps. En effet, l’exercice physique devient spirituel lorsqu’il est accompagné de réflexion. Pourquoi est-ce que je ne mange pas de viande, par exemple ?

Les grands thèmes que vous avez choisis de développer dans les différents chapitres qui composent cette anthologie sont étroitement liés au perfectionnement de soi. Au chapitre VI, vous évoquez la question du rapport à l’autre et en particulier l’apport de l’autre dans la pratique des exercices spirituels (chapitre VI, « Apprendre d’autrui »). Les exercices spirituels vont-ils au-delà de l’individualisme du perfectionnement de soi ? Ont-ils une incidence sur le rapport à l’autre et, de manière plus large, sur la vie dans la cité, l’action politique et sociale de celles et ceux qui pratiquent ces exercices ?

Dans cette vidéo, Xavier Pavie montre le lien étroit qui existe entre souci de soi, individualisme, perfectionnement de soi et souci de l’autre. La construction de soi passe en effet en partie par le rapport à l’autre. Il est toutefois important de ne pas mettre en péril notre individualité, en préservant la citadelle intérieure qui nous permettra d’aller vers les autres et d’agir dans le monde en faveur du bien commun.

Les textes que vous avez sélectionnés appartiennent à la tradition occidentale. Trouve-t-on ce type de textes et ce type d’exercices spirituels philosophiques dans d’autres traditions ?

Dans cette vidéo, Xavier Pavie rappelle l’universalité de la philosophie comme manière de vivre et des exercices spirituels. Les exercices spirituels sont présents dans les différentes traditions philosophiques et religieuses du monde, que ce soit dans le bouddhisme, le confucianisme, ou encore en Afrique, avec des colorations différentes, certes, mais avec un objectif commun : réfléchir à la meilleure manière de vivre, ce qui passe par une certaine forme de spiritualité, c’est-à-dire par un certain rapport à soi ou au divin.

Citer ce billet: Maël Goarzin, "Exercices spirituels philosophiques. Entretien avec Xavier Pavie". Publié sur Comment vivre au quotidien? le 1 juin 2022. Consulté le 14 août 2022. Lien: https://biospraktikos.hypotheses.org/5850.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search